Santé

La diarrhée chez bébé : que faire ?

diarrhée du bébé
Écrit par Maria

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la diarrhée entraine une perte d’eau d’où il faut empêcher cette perte hydrique par des apports de liquides. L’eau pure ne suffit pas, car la déshydratation est le résultat non seulement d’une perte en eau, mais aussi en électrolytes, sodium, potassium… Alors que faire en cas de diarrhée chez le bébé et nourrisson?

Certes, l’eau et les électrolytes peuvent empêcher la déshydratation, mais ne nourrissent pas l’enfant. Un bébé a besoin d’énergie et de calories.

Il faut savoir qu’il existe deux types de diarrhées dont les « fausses » qui se caractérisent par un aspect crémeux et une odeur répugnante et les « vraies » qui sont des liquides comme du potage.
Il faut noter que chez l’enfant, ce n’est pas le nombre qui compte, mais leur aspect. Les « vraies » diarrhée s’accompagnent souvent de vomissements et ne sont pas malodorants. Ce sont un signe de gastroentérite qui dure deux ou trois jours.

La gastroentérite en quelques mots

Pendant l’hiver, la gastroentérite est plus fréquente, mais c’est surtout durant l’été que ses impacts sont plus importantes. La déshydratation est plus accentuée quand il fait chaud, car l’enfant transpire beaucoup.
Un enfant atteint par la diarrhée pendant cette saison risque alors une perte d’eau et de sels minéraux. Cette perte est grave chez les tout-petits et ils risquent de s’affaiblir et de perdre très vite du poids. Ce qui nous pousse à trouver des solutions rapides et radicales.

Ce qu’il faut faire : les solutions contre la diahrée

Il faut avant tout peser le bébé si on constate les premiers signes de diarrhée, car cela nous permettra de dépister et d’évaluer une éventuelle déshydratation. D’un autre côté, si les premiers signes sont modestes, c’est-à-dire que les selles sont un peu liquides que d’habitude, il est préférable de continuer son alimentation habituelle tout en surveillant la propagation de la diarrhée.

diarrhée chez le bébé

Dans les cas extrêmes où la diarrhée est aiguë, il est primordial de compenser les pertes en eau et en sels minéraux avec des solutés de réhydratation, les boissons contenant du sucre et du sel.

En général, les nourrissons sont adaptés à ces mélanges. En revanche, si l’enfant est plus grand, il risque de ne pas l’apprécier à cause du goût.

Dans le cas des petits nourrissons

Pour éviter d’accentuer la diarrhée chez bébé, il est préférable si possible, d’arrêter de lui donner du lait sauf si on l’allaite encore. Il est convenable de lui donner que des solutés de réhydratation pendant une durée d’environ six heures ou plus.

Si le bébé vomit, il faut lui faire boire fréquemment, mais en très petites quantités, pendant les premières heures de la diarrhée. Après 6 heures, on peut lui donner du lait petit à petit. À ce stade, il est possible de lui donner du lait sans lactose pendant quelques jours.

Chez les enfants plus grands

Il faut veiller à ce qu’ils boivent suffisamment. On peut lui préparer des boissons sucrées, bouillons de légumes, jus de pomme ou solutés de réhydratation. Il faut à tout prix éviter d’aggraver la situation en lui donnant des aliments difficiles à digérer comme les viandes ou des fruits acides.

Le mieux est de laisser ses intestins au repos, le temps de leur permettre de cicatriser. C’est seulement après qu’il est possible de lui donner des aliments antidiarrhéiques comme:
l’eau de riz
pommes de terre râpées ou en compote
des bananes
du pain grillé
une compote de coing.

Quand la diarrhée s’arrête, on peut lui donner les aliments habituels, progressivement.

Une solution radicale : le médecin

La première chose que fera le médecin, c’est de rechercher d’éventuels signes de déshydratation et dans les cas sévères, une hospitalisation se révèlera nécessaire. Dans le cas où il craint une infection intestinale bactérienne ou parasitaire, le docteur fera faire une analyse des selles avant de prescrire des solutés de réhydratation et autres médicaments.

Crédit photo: Creative common -Pixabay

Laisser un commentaire