Echo 3 D : avantages et inconvénients de l’échographie 3D

Dernière modification le

5 (100%) 3 votes

Quand on pense à l’échographie, on pense tout de suite aux effets des ultrasons sur la femme enceinte et son bébé. Les ondes ultrasonores sont de l’énergie et la question qui vient souvent à l’esprit est : « Quels sont les effets de cette énergie sur les tissus ou sur le bébé ? » Quant à l’échographie 3D, elle fournit une image plus détaillée du fœtus qu’une échographie 2D traditionnelle.

Comment ça fonctionne et quelles sont les conséquences?

Atouts de l’image échographique 3D

L’échographie 3D offre des images plus claires du bébé dans le ventre de sa mère. Ceci n’avait jamais été possible avant l’arrivée des échographies 3D ( comme les échographie obstétricales). Les clichés d’échographie 3D sont beaucoup plus semblables à la réalité que ceux des autres types d’échographies.
C’est un avantage pour les médecins, car elle améliore la compréhension du développement et du comportement du fœtus.

Lors des examens 3D, on voit bien la joie des parents quand ils observent leur petit bébé. Dans les premiers stades de la grossesse, on peut dire que c’est une découverte fascinante.

Il est déjà possible d’apercevoir les premiers signes de mouvement à 8 semaines. Plus claires au niveau des images, la mère peut apercevoir les expressions faciales. On peut le voir sucer son pouce, sourire ou même faire des grimaces. C’est tout simplement incroyable.

echo-3d

echo-3d

Le résultat est surprenant

Les contraintes de l’echo 3D

Les limites physiques des ultrasons rendent l’exploitation des données plus difficiles par rapport aux autres techniques d’imagerie médicale. Ainsi, il est nécessaire d’avoir beaucoup de pratique pour l’analyse correcte d’une image d’échographie.
Pour l’examen 3D spécifiquement, la qualité de reconstruction dépend de la qualité d’acquisition du volume, car une échographie n’est pas utilisable lorsque de l’air ou des os sont devant la zone étudiée. Celle-ci requiert alors un échographiste déjà bien expérimenté en échographie 2D.

Temps d’acquisition

Le principal désavantage de l’échographie 3D, c’est le temps d’acquisition qui reste souvent long. En moyenne, l’acquisition des données dure 3 à 10 secondes, car elle nécessite une absence de mouvement que ce soit de la femme enceinte, du médecin ou du fœtus. Certes, il est difficile de contrôler les mouvements du fœtus. On peut donc en déduire que le temps de reconstruction est une des contraintes de l’échographie 3D. Pour obtenir une image, il ne faut pas que la sonde soit collée contre la paroi du placenta.

Questions d’interprétations

La deuxième contrainte de l’échographie 3D, c’est qu’elle peut donner une fausse indication de la santé du bébé. La représentation des images n’est pas exacte d’où on ne peut pas remarquer les malformations physiques. Cela sera plus grave si l’appareil tombe entre les mains d’un échographiste inexpérimenté.

Effets des ultrasons

Les ultrasons entraînent quelques effets notamment au niveau mécanique et thermique. Il faut savoir que l’exposition prolongée des organes fragiles comme les yeux et le cerveau est dangereuse pour le bébé. Il faut alors gérer la durée d’exposition et l’intensité des ultrasons pour ne pas qu’il ait des effets mécaniques sur le développement du fœtus.

On parle d’effet thermique lorsque l’exposition prolongée aux ultrasons augmente la température du fœtus de 4 °C Cela pourrait être mauvais pour le cerveau du bébé et entraîner une convulsion si la température de la mère est à 38 °C, pour arriver à 42 °C.

Comment fonctionne l’echo 3D ?

Le balayage 3D comporte la définition de l’orientation en temps réel et la définition de la position ainsi que les dimensions de la zone d’intérêt d’enregistrement du volume.
L’analyse volumique multiplan comporte 3 plans de balayage perpendiculaires, à déplacement libre, à l’intérieur de la matrice volumique.

La reconstruction en 3D figure parmi les techniques de rendus en transparence. Pour l’application en échographie 3D, il y a aussi le balayage volumique automatique où on utilise un transducteur 3D. Il est donc possible de faire usage d’un transducteur abdominal pour le 2e trimestre jusqu’au 3e et un transducteur vaginal, pour les échographies du premier trimestre.

À propos de l'auteur

Maria

Maria

Laisser un commentaire