Comment bien conserver le lait maternel : guide complet

Dernière modification le

Source d’équilibre nutritionnel et affectif,  les bienfaits du lait maternel ne sont plus à démontrer. D’ailleurs,  l’Organisation Mondiale de la Santé recommande un allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois. 

 Pourtant , seulement une Française sur trois continue d’allaiter au-delà de trois mois, la reprise du travail étant citée comme l’un des principaux obstacles à la poursuite de l’allaitement . 

Dans cet article , je vous présente des astuces simples, sûres et efficaces pour tirer et bien conserver son lait maternel afin que bébé continue à faire le plein de nutriments même en votre absence.  Votre expérience de maman vous aura mis la puce à l’oreille, le mot-clé ici, est « Organisation ».  

Conservation lait maternel

Comment conserver le lait maternel ?

Il existe plusieurs modes de conservation qui dépendent essentiellement de la durée de conservation souhaitée. Ainsi, le lait maternel peut-il être stocké à température ambiante, réfrigéré ou encore congelé.

Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de respecter des règles strictes pour préserver les qualités nutritionnelles du lait et éviter toute prolifération de bactéries. 

Etape 1 : Tirer le lait maternel

Plusieurs méthodes sont disponibles pour tirer votre lait. Vous pouvez très bien exprimer votre lait à la main ou à l’aide d’un tire-lait mécanique, mais cette solution peut très rapidement s’avérer fastidieuse et chronophage, surtout si vous renouvelez fréquemment l’opération. 

Dans ce cas, n’hésitez pas à investir dans un tire-lait électrique qui vous permettra de gagner énormément de temps. 

Quelle que soit la méthode sélectionnée, pour tirer votre lait, suivez les étapes suivantes :

  • Les récipients de stockage doivent être stérilisés à la première utilisation
  • Avant chaque extraction, lavez-vous méticuleusement les mains
  • Trouvez de préférence un endroit calme pour tirer votre lait en toute tranquillité
  • Assurez-vous que votre mamelon adhère bien à la coupole du tire-lait
  • Vous pouvez masser le sein avant et pendant l’opération pour favoriser l’expression
  • Après chaque extraction, lavez les accessoires à l’eau chaude et au savon

Etape 2 : Choisir le contenant

Le type de contenant est étroitement lié au mode de conservation souhaité. Pour conserver votre lait, vous pouvez utiliser simplement des biberons, des pots de conservation de lait maternel, ou des sachets de conservation. 

Pour ce qui est de la matière des récipients, sachez que le verre est plus fiable que le plastique, étant donné qu’il ne présente aucun risque sanitaire. Toutefois, si pour des raisons pratiques, vous préférez des contenants en plastique, assurez-vous qu’ils soient certifiés «sans Bisphénol A ».

Quel que soit le type de contenant choisi, il est primordial de les maintenir dans des conditions d’hygiène strictes. 

Pensez aussi à étiqueter chaque contenant de lait maternel du nom de votre bébé, et éventuellement, de la date à laquelle vous souhaitez utiliser le lait. C’est très pratique lorsqu’une autre personne prend soin de votre bébé en votre absence, ou s’il est en crèche.

Etape 3 : Conserver le lait maternel

Conserver le lait maternel à température ambiante

On a tendance à penser systématiquement réfrigération ou congélation pour la conservation du lait maternel. Pourtant, cela n’est pas toujours nécessaire.

En effet, si vous tirez votre lait dans l’optique de nourrir bébé dans les heures qui suivent, vous pouvez très bien le conserver à température ambiante, c’est-à-dire entre 19 et 22° pendant 4 à 6 h. 

Les durées de conservation recommandées peuvent varier d’une région à l’autre. Les autorités sanitaires françaises par exemple sont bien plus strictes, et recommandent de ne pas excéder une heure de conservation à température ambiante. 

Conserver le lait maternel au réfrigérateur

Si vous souhaitez le conserver pour plus de 6 heures, choisissez de réfrigérer son lait, entre 0 et 4°. La plupart des experts s’accordent à fixer le délai de réfrigération entre 4 et 8 jours, même si là encore, l’ANSES recommande 48 heures maximum, tout en déconseillant de stocker le lait maternel dans le compartiment à glaçons de votre réfrigérateur. 

Si vous choisissez de conserver le lait de votre bébé au réfrigérateur, respectez les consignes suivantes :

  • Evitez de stocker le lait maternel à la porte du réfrigérateur pas assez froide, en plus d’être fréquemment manipulée ;
  • Assurez-vous que le contenant soit hermétiquement fermé ; 
  • Evitez de placer le lait près des œufs, de la viande et plus généralement, de produits crus.

Conserver le lait maternel au congélateur

La congélation du lait maternel est la solution idéale pour conserver son lait sur le long terme, c’est-à-dire jusqu’à 4 mois, à une température de – 18°. Il est plus pratique d’utiliser des petits pots en verre hermétiquement fermés,  mais vous pouvez aussi avoir recours à des sachets spécialement conçus pour la conservation du lait maternel ou même des sacs de congélation standard. 

Dans tous les cas, n’oubliez pas de laisser de l’espace entre le lait et le couvercle du récipient, pour éviter tout risque d’explosion pendant la congélation. 

Pour décongeler le lait maternel, certaines précautions sont utiles afin de préserver ses qualités nutritionnelles et ainsi, de veiller à la sécurité de bébé. 

Vous pouvez, soit, placer le lait congelé au réfrigérateur pour une durée maximale de 24 heures, ou opter pour une décongélation au bain marie,  sous un robinet d’eau tiède ou au chauffe-biberon, thermostat 1 . 

Par contre, utiliser un four à micro-ondes est une mauvaise idée car non seulement, il peut perdre certaines de ses propriétés nutritionnelles , mais encore, il existe un risque important de brûlure lié à l’hétérogénéité de la température du lait. Enfin, gardez à l’esprit qu’il est totalement proscrit de recongeler du lait maternel décongelé.

lait maternel conservation

Pourquoi tirer et conserver son lait ?

Passer le relais à papa

L’allaitement au sein crée un lien mère-enfant si fusionnel qu’il peut susciter chez le père un sentiment d’exclusion. D’ailleurs l’un des arguments principaux en faveur du biberon : offrir l’opportunité au père, d’expérimenter à sa façon , cet instant privilégié avec bébé. 

Exprimer et conserver votre lait régulièrement vous permettra  de trouver un équilibre, et d’impliquer dès le début ,votre partenaire dans l’alimentation de votre tout-petit. 

Pas tout à fait convaincue ? Il suffit de penser à ces nuits où vous pourrez vous prélasser sous la couette, tandis que papa ira nourrir vers le berceau de bébé.

Garder de la flexibilité

Au cours de ses premières semaines, exit l’horloge, vos journées sont rythmées par l’appétit féroce et imprévisible de votre nouveau-né  qui tète jusqu’à 8 fois en 24 heures . 

Dans ces circonstances, tirer et conserver son lait peut s’avérer très pratique pour essayer de garder une certaine flexibilité, si vous vous trouvez à l’extérieur de votre domicile par exemple, tout en étant prête à réagir à tout moment à une fringale.   

Reprendre le travail

C’est la première raison qui nous vient à l’esprit lorsqu’on parle de conservation du lait maternel, et avec raison. En effet, si conserver son lait reste optionnel lorsqu’on est en congé maternité, cela devient indispensable pour les femmes qui souhaitent continuer à allaiter leur bébé après leur reprise. En plus, tirer son lait au cours de la journée favorise la lactation.

Faire un don de lait

Saviez-vous qu’il existait des lactariums pour les bébés prématurés ou ceux  qui n’ont pas accès au lait de leur mère biologiques ? Conserver son lait peut être un joli geste en faveur de ces nourrissons, pour leur permettre de bénéficier , eux aussi, des vertus du lait maternel. Pour avoir la liste des banques de lait maternel en France, vous pouvez consulter le site de l’association des lactariums de France.

En conclusion, plusieurs options s’offrent à vous pour conserver votre lait maternel dans des conditions optimales. Que vous optiez pour la conservation à température ambiante, la réfrigération ou encore la congélation du lait maternel, il est nécessaire de respecter toutes les règles d’hygiène et de sécurité pour garder votre lait délicieux et nourrissant pour votre bébé.

Aller plus loin
 Fiche pratique sur les recommandations de l’AFSSA 
 Allaitement maternel – Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie de l’enfant,

À propos de l'auteur

Maria

Maria

Laisser un commentaire

cinq × 3 =